Arc-en-Ciel
Arc-en-Ciel
Asmae
Asmae
BAO-Jeunesse
BAO-Jeunesse
CEF
CEF
CHEFF
CHEFF
COALA
COALA
Coordination-CRH
Coordination-CRH
DéFI Jeunes
DéFI Jeunes
écolo j
écolo j
Empreintes
Empreintes
FCJMP
FCJMP
FEF
FEF
Jeunes cdH
Jeunes cdH
Quinoa
Quinoa
SPJ
SPJ
SVI
SVI
UEJB
UEJB
YFU
YFU


 

 
 

Séisme au Népal : Rester pour mieux partir

La réaction est naturelle. Rassurante, même. Dès que le malheur s’abat sur une région du monde, beaucoup veulent se rendre sur place pour venir en aide aux populations affectées par ces désastres qui dépassent l’entendement.

La médiatisation de ces drames peut nous renvoyer une image inconfortable de notre condition, nous faire culpabiliser. Comment puis-je rester tranquillement assis dans mon fauteuil quand ces gens viennent de tout perdre ? En quoi puis-je me rendre utile ? Ces questions, beaucoup d’entre nous se les sont posés un jour, sans nécessairement y trouver une réponse.

Sur ce point, le positionnement du SVI a toujours été clair. Le rôle de nos volontaires est de tisser des liens à travers un engagement solidaire, pas de sauver des vies. Même si l’image romanesque de l’humanitaire partant sauver le monde armé de sa seule bonne volonté est encore bien présente dans l’inconscient collectif, la réalité du terrain est toute autre. Actuellement, le Népal a besoin de médecins pour soigner ses blessés, de logisticiens pour acheminer l’aide et d’ingénieurs pour programmer un redressement qu’il est encore difficile de planifier. Pendant une crise humanitaire, ce sont de professionnels dont un pays a besoin, pas de volontaires, même si certaines entreprises de volontourisme sont prêtes à vous vendre le contraire.

Quand la situation sera stabilisée, il est évident que le SVI aura un rôle concret à jouer au Népal. Nos partenaires sur le terrain comptent toujours sur nos volontaires pour collaborer avec leurs équipes sur ces projets ô combien essentiels pour les populations locales. Il est même envisageable que de nouvelles missions liées au processus de reconstruction soient mises en place mais actuellement, la meilleure manière de venir en aide au peuple népalais reste de faire un don à une des ONG actives sur le terrain. Ce n’est sans doute pas la plus romantique, mais c’est de loin la plus appropriée.

La bonne nouvelle, c’est que tous nos volontaires présents au Népal au moment du tremblement de terre sont sains et saufs. Par contre, les informations que nous recevons quotidiennement de nos partenaires sont plus mitigées quant à l’impact de la catastrophe sur leurs projets. Même si la vie ne s’est pas arrêtée au Népal le 25 Avril 2015, le retour à la normale prendra du temps, c’est une évidence. Quand le moment sera opportun, nous enverrons de nouveau des jeunes soutenir nos partenaires et leurs projets solidaires. Faire tomber les frontières à travers l’engagement associatif reste notre unique prétention. Pour mener à bien cette mission, vous pourrez toujours compter sur nous.

Service Volontaire International

 


Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Permission denied in /home/www/b82d3ad08a67822fc729473d8bda7d03/web/ecrire/inc/genie.php on line 82