Arc-en-Ciel
Arc-en-Ciel
Asmae
Asmae
BAO-Jeunesse
BAO-Jeunesse
CEF
CEF
CHEFF
CHEFF
COALA
COALA
Coordination-CRH
Coordination-CRH
DéFI Jeunes
DéFI Jeunes
écolo j
écolo j
Empreintes
Empreintes
FCJMP
FCJMP
FEF
FEF
Jeunes cdH
Jeunes cdH
Quinoa
Quinoa
SPJ
SPJ
SVI
SVI
UEJB
UEJB
YFU
YFU


 

 
 

Faire confiance aux jeunes dans nos réalités de terrain

Dans Google, quand on tape l’expression «  faire confiance aux jeunes  », on peut lire des articles psychologiques, politiques, d’autres d’actualités sur la délinquance des jeunes aujourd’hui et même sur l’engagement des jeunes dans les révolutions arabes.

Il n’y a pas d’article sur les organisations de jeunesse en Belgique. «  Faire confiance aux jeunes  » est-elle alors une notion trop désuète ou trop galvaudée pour qu’on en parle  ?

Sommes-nous à ce point focalisés sur le leitmotiv des institutions publiques en matière de jeunesse que nous oublions une des notions fondamentales de la citoyenneté  ? En parler, est-ce aller à contre-courant  ?

Dans notre secteur, nous mettons en œuvre des projets en vue d’encourager les jeunes à devenir des Citoyens Responsables Actifs Critiques et Solidaires. On parle beaucoup de participation, de responsabilisation, de mise en action mais qu’en est-il de la confiance que nous donnons aux jeunes dans la réalité de terrain  ?

Faire confiance, c’est donner du crédit à autrui, l’idée que l’on peut se fier à quelqu’un et donc s’abandonner à sa bienveillance et à sa bonne foi. On a un besoin essentiel de faire confiance à l’autre que ce soit dans sa vie privée ou professionnelle. Faire confiance à son conjoint pour bâtir une vie ensemble, faire confiance à ses amis, à ses collègues …

Mais pourquoi est-il si difficile de faire confiance aux jeunes dans nos activités  ? Le jeune est assorti de clichés plutôt négatifs qui n’aident pas à nourrir ce sentiment de confiance. Les jeunes d’aujourd’hui seraient des paresseux, des enfants gâtés, des consommateurs, assistés…

Et en même temps, donner sa confiance c’est difficile car on voit toujours le coté négatif  : il va perdre les documents importants, il va profiter de la situation, il n’est pas capable de faire ça…

Et pourtant, les parents sont obligés de faire confiance à leur enfant pour lui permettre de grandir. Il est plus facile d’agir soi-même (plus rapide et efficace) plutôt que d’expliquer à l’enfant comment faire ses lacets.
Mais le rôle des parents c’est de prendre du temps pour développer avec l’enfant cette compétence car ils souhaitent qu’il grandisse et développe une liberté d’action.

Donc, faire confiance c’est donner des responsabilités à l’autre tout en prenant conscience de l’étendue de ses compétences. Pourquoi, nous qui prenons une part d’éducation dans la vie d’un jeune, nous ne nous obligerions pas à lui faire confiance pour lui permettre de s’épanouir  ?

A combien de jeunes avons-nous donné les clés de nos structures pour qu’ils puissent disposer librement de nos locaux  ? Et de même, donnons-nous à des jeunes la responsabilité de réaliser eux-mêmes réellement des projets  ? N’est-il pas temps de permettre aux jeunes de gérer de A à Z des activités de notre structure  ?

Donner sa confiance, c’est donner les clés vers la responsabilisation du jeune. Ce sentiment donné au jeune lui donnera les ailes nécessaires pour développer des capacités, s’engager et respecter le lieu où il agit.

Un jeune qui a conscience d’une réelle relation de confiance avec une organisation pourra en être acteur à part entière, s’engager sur plus d’un projet, se sentir bien et ainsi développer les qualités du CRACS.

Changer notre vision de la confiance faite à nos jeunes c’est aussi permettre à nos structures de résoudre le problème de leur manque d’engagement dans nos actions.

Donner une confiance réelle aux jeunes c’est essentiel pour ne pas passer à coté de notre mission d’accompagner les jeunes vers une citoyenneté responsable, active, critique et solidaire.

Mathilde Serruys
Asmae

 


Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Permission denied in /home/www/b82d3ad08a67822fc729473d8bda7d03/web/ecrire/inc/genie.php on line 82