Arc-en-Ciel
Arc-en-Ciel
Asmae
Asmae
BAO-Jeunesse
BAO-Jeunesse
CEF
CEF
CHEFF
CHEFF
COALA
COALA
Coordination-CRH
Coordination-CRH
DéFI Jeunes
DéFI Jeunes
écolo j
écolo j
Empreintes
Empreintes
FCJMP
FCJMP
FEF
FEF
Jeunes cdH
Jeunes cdH
Quinoa
Quinoa
SPJ
SPJ
SVI
SVI
UEJB
UEJB
YFU
YFU


 

 
 

La Voix de Relie-F - Le non marchand associatif doit être une priorité des pouvoirs publics

Le 19 décembre 2013, le Gouvernement wallon a adopté en deuxième lecture la dernière mouture du Plan Marshall 2022. Il est le projet fédérateur wallon pour les 10 prochaines années. Il complète et prolonge le Plan Marshall et le Plan Marshall 2.vert.

Suprême hérésie, le non-marchand n’est pas une priorité pour la Wallonie, pire, il n’y est cité qu’à titre anecdotique  ! Et les autres niveaux de pouvoir ne font guère mieux  !

Le secteur non marchand associatif désigne les associations qui œuvrent dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’action sociale, de la culture, de la jeunesse...
Ce secteur doit faire face à des attaques, tant dans l’opinion que dans les milieux politiques  : coût de financement du non-marchand, modalités de subsidiation du monde associatif, défense de l’emploi et des revenus salariaux, etc.

Et pourtant, le non marchand associatif en Région wallonne, c’est plus du quart de l’emploi (28,4%) salarié. Au niveau belge, c’est plus d’un salarié sur dix (11.5%) qui est actif dans une association, soit 431.700 personnes (chiffres FRB). C’est autant de familles qui vivent grâce à ces emplois, font tourner l’économie et permettent au marchand d’avoir des débouchés pour ses produits et ses services.

En effet, les associations jouent un rôle de plus en plus important dans l’économie belge. Ce secteur a crû ces 10 dernières années de manière plus forte que le reste de l’économie. L’apport des associations au PIB a lui aussi augmenté  : il se chiffre aujourd’hui à près de 5.1% (chiffres FRB).

Sans compter que si le non marchand est bon pour l’économie, il est aussi et surtout excellent pour la société et les Citoyens  : les crèches, les écoles libres, certains hôpitaux, les mutuelles, le secteur de la jeunesse, de la formation, etc.
Autant d’exemples d’associations qui nous accompagnent et nous apportent une plus-value humaine tout au long de notre vie.

Comment ce secteur d’activité ne pourrait pas être une priorité politique  ? Une mauvaise représentation de ce qu’est le non marchand associatif  ? Une erreur  ? Un oubli  ? A l’éclairage des chiffres qui existent sur le non marchand, les pouvoirs publics, mais aussi les partis et candidats qui entrent en campagne, doivent changer leur fusil d’épaule.

Faire une place pour le non marchand dans les priorités politiques, c’est aussi s’assurer que l’économie tourne, que les citoyens sont mieux accompagnés, et que la démocratie vit.

Christophe Cocu
Relie-F

 


Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Permission denied in /home/www/b82d3ad08a67822fc729473d8bda7d03/web/ecrire/inc/genie.php on line 82