Arc-en-Ciel
Arc-en-Ciel
Asmae
Asmae
BAO-Jeunesse
BAO-Jeunesse
CEF
CEF
CHEFF
CHEFF
COALA
COALA
Coordination-CRH
Coordination-CRH
DéFI Jeunes
DéFI Jeunes
écolo j
écolo j
Empreintes
Empreintes
FCJMP
FCJMP
FEF
FEF
Jeunes cdH
Jeunes cdH
Quinoa
Quinoa
SPJ
SPJ
SVI
SVI
UEJB
UEJB
YFU
YFU


 

 
 

Si la crise est aveugle, les choix budgétaires ne le sont pas

13 novembre 2013, 16h56, une bombe tombe sur le secteur de la jeunesse : une mesure gouvernementale d’économie, validée par les 3 composantes de l’Olivier communautaire, supprime 23 postes de détachés pédagogiques avec effet au 1er janvier 2014.
Suite à la mobilisation du secteur, le 25 novembre, le Cabinet annonce que la mesure est reportée d’un an, mais cela ne remet pas en cause le fond du problème.

Si la crise économique est aveugle, les choix budgétaires, eux, ne le sont pas. Faire de la politique, c’est précisément choisir sur quel type de problématique il faut mettre la priorité. En privant les organisations de jeunesse de moyens humains, ce sont directement les 500.000 jeunes que touchent les 89 OJ qui sont impactés.

Cela remet aussi en cause les logiques sous-jacentes du détachement pédagogique : la transversalité, le lien entre le secteur de l’école et le secteur de la jeunesse, les échanges de pratiques et d’expérience entre l’éducation formelle et non formelle. Ces logiques sont primordiales et feront l’objet d’un dossier spécial dans le Nouvelles Vagues 30.

Un quart des postes supprimés : cette mesure correspond à un définancement du secteur des organisations de jeunesse, chiffré à 1,3 millions d’euros, soit une diminution durable de 4,2% des moyens. Et pour quelle économie ? Les techniciens du budget estiment qu’un détaché coûte 54.000€ par an, or ce n’est pas sur les détachés que se fait l’économie, mais bien sur leurs remplaçants : jeunes, peu d’ancienneté, non nommés, et donc largement moins chers !

Et puis ces futurs ex-enseignants remplaçants sont des futurs chômeurs, qui seront également financés par l’Etat. Même si ce n’est pas le même niveau de pouvoir, quelle est l’économie réelle globale pour les finances publiques ?

Les organisations quant à elles, perdent leur détaché pédagogique ainsi que toute l’expérience acquise et l’expertise qu’ils ont pu développer. Tout l’investissement, en temps et en formation, est balayé d’un revers de budget. Les projets portés par ces personnes sont mis sur pause ou simplement annulés. Et c’est la jeunesse qui trinque.

Les détachés perdent leur place mais pas leur emploi.
Eux, ils retournent dans leurs classes. Par contre, les remplaçants des détachés pédagogiques perdent leur emploi, sans préavis, sans justification. Et ce sont encore des jeunes qui trinquent.
Alors que l’ensemble des partis démocratiques, actuellement en pré-campagne électorale, affirme que la jeunesse constitue un enjeu clé pour la prochaine législature, ils démontrent par le maintien de cette mesure, même reportée d’un an, qu’ils souhaitent mettre l’accent de manière symbolique sur la jeunesse, mais ne souhaitent pas y consacrer les moyens nécessaires.

Christophe Cocu
Relie-F

 


Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Permission denied in /home/www/b82d3ad08a67822fc729473d8bda7d03/web/ecrire/inc/genie.php on line 82