Arc-en-Ciel
Arc-en-Ciel
Asmae
Asmae
BAO-Jeunesse
BAO-Jeunesse
CEF
CEF
CHEFF
CHEFF
COALA
COALA
Coordination-CRH
Coordination-CRH
DéFI Jeunes
DéFI Jeunes
écolo j
écolo j
Empreintes
Empreintes
FCJMP
FCJMP
FEF
FEF
Jeunes cdH
Jeunes cdH
Quinoa
Quinoa
SPJ
SPJ
SVI
SVI
UEJB
UEJB
YFU
YFU


 

 
 

La voix de Relie-F : Réveiller la parole Jeune

Ce 14 novembre 2012, la CCOJ a, pour la première fois depuis quelques temps, pris une position qui concerne l’extérieur du secteur Jeunesse.

En effet, ils ont publié ceci : "A l’appel de la Confédération européenne des syndicats (CES), "une journée européenne d’action et de solidarité" se déroule, aux quatre coins de l’Europe, ce mercredi 14 novembre, pour dénoncer les mesures d’austérité en vigueur dans plusieurs pays européens.

Cette journée a pour objectif de demander aux dirigeants de montrer leur volonté de s’atteler véritablement à la détérioration de l’emploi et de répondre à l’angoisse sociale grandissante des citoyens européens.

Il est opportun que les organisations de jeunesse de la FWB, réunies ce jour en CCOJ, partagent les inquiétudes quant aux impacts sociaux des mesures d’austérité envisagées.

En effet, les organisations de jeunesse, en tant qu’espace d’engagement des jeunes, en tant qu’espace d’éducation et de construction de liens sociaux, réaffirment l’importance de créer les conditions d’une meilleure intégration professionnelle, sociale et culturelle des jeunes dans la société.

Leur espoir et leurs attentes légitimes ne peuvent être sacrifiés au profit d’un sauvetage à tout prix des intérêts financiers. Par ailleurs les pouvoirs publics doivent poursuivre leurs engagements en faveur des politiques de soutien aux acteurs associatifs qui avec et pour les jeunes, leur permettent de se construire et de prendre une place dans la société.

Ces jeunes, responsables, actifs, critiques et solidaires, sont en effet la meilleure chance pour la société entière de bâtir un avenir davantage solidaire, équitable et durable."

Notons que cette heureuse initiative tombe à point nommé dans la réflexion sectorielle autour de la parole Jeune. En effet, le "surfeur" attentif n’aura pas manqué de relever le feuilleton de l’été, autour de la construction de la parole collective des jeunes au sein du Conseil de la Jeunesse.

Suite à cela, le parlement de la Fédération Wallonie- Bruxelles a interpellé la Ministre de la Jeunesse afin de connaître son avis sur la parole jeune, telle que portée par le Conseil de la Jeunesse. A cette occasion la ministre a promis une réforme de l’institution Conseil de la Jeunesse afin d’y réintroduire la parole de la Jeunesse organisée : les Organisations de Jeunesse et les Centres de Jeunes.

Nous ne pouvons que plaider pour aller dans ce sens. En effet, nous sentons que la CCOJ bouillonne de pouvoir s’exprimer, en tant que jeunesse organisée et en collaboration avec la jeunesse non organisée, afin de pouvoir s’exprimer, à nouveau, d’une seule voix et de replacer le débat autour de la place du jeune dans les enjeux de société.

Christophe Cocu