Arc-en-Ciel
Arc-en-Ciel
Asmae
Asmae
BAO-Jeunesse
BAO-Jeunesse
CEF
CEF
CHEFF
CHEFF
COALA
COALA
Coordination-CRH
Coordination-CRH
DéFI Jeunes
DéFI Jeunes
écolo j
écolo j
Empreintes
Empreintes
FCJMP
FCJMP
FEF
FEF
Jeunes cdH
Jeunes cdH
Quinoa
Quinoa
SPJ
SPJ
SVI
SVI
UEJB
UEJB
YFU
YFU


 

 
 

Contre les politiques d’austérité, les jeunes se battent pour leur avenir

Une déclaration de politique communautaire qui manque d’ambition, un gouvernement fédéral qui n’annonce rien de bon, pour la Fédération des Étudiants Francophones, il est grand temps de réagir.

Car avec les nouvelles politiques d’austérité court-termistes, c’est l’avenir de tous les jeunes qui est sur la sellette. Ensemble, la FEF et d’autres organisations de jeunesse ont donc décidé de crier haut et fort «  Non  !  ».

Tout le monde le sait, la crise est là avec la pénurie d’emplois qui l’accompagne. Mais plutôt que d’encourager les jeunes en les aidant à trouver un emploi, ce qui ne serait vraiment pas du luxe vu le taux de chômage, le gouvernement a décidé de rendre les choses plus difficiles encore pour la jeunesse.

En dehors du fait que les jeunes sont souvent obligés de s’estimer heureux de trouver un emploi précaire pour survivre, les nombreux autres qui restent sur le bas côté sont désormais ‘fliqués’ dans leur recherche d’emploi.

Cerise sur le gâteau, les allocations d’insertion sont revues à la baisse avec comme nouvelle limite d’âge 25 ans (au lieu de 30 ans). Qu’en est-il donc des étudiants qui finissent leurs études après 25 ans  ?

Suspens… Le stage d’attente risque en tout cas de s’avérer long et surtout douloureux pour ces nouveaux diplômés. Le paradoxe de l’histoire  : la décision de reporter la pension à 67 ans quand il n’y a pas assez d’emplois pour les jeunes  !
















Pourtant, la garantie jeunesse, initiative européenne qui vise à lutter contre le chômage des jeunes, impose aux états de garantir aux jeunes diplômés de moins de 25 ans, un emploi, un stage ou une formation. Mais en dehors de jolies promesses électorales à ce sujet, les partis politiques n’ont fait que brasser de l’air.

Ainsi, le nouveau gouvernement opte pour la solution d’offrir 3,5 milliards aux entreprises, pour créer de l’emploi mais sans aucune garantie, tandis que préalablement l’enseignement supérieur souffre d’un manque cruel de financement public.

Vous avez dit incohérence  ? Pour la FEF, il est plus que grand temps de dénoncer ces politiques qui visent l’intérêt de particuliers plutôt que celui de la société.

C’est dans cette optique que la FEF a rejoint le Comité d’Action Pour l’Emploi dont la priorité est de lutter contre le chômage des jeunes.

Avec d’autres organisations de jeunesse, dont les jeunesses syndicales, la FEF participe aux actions prévues ces 1er, 8 et 15 décembre pour dénoncer les mesures du gouvernement qui mettent en péril l’avenir de tous les jeunes en Belgique.

Corinne Martin
Fédération des Etudiant(e)s Francophones

 


Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Permission denied in /home/www/b82d3ad08a67822fc729473d8bda7d03/web/ecrire/inc/genie.php on line 82