Arc-en-Ciel
Arc-en-Ciel
Asmae
Asmae
BAO-Jeunesse
BAO-Jeunesse
CEF
CEF
CHEFF
CHEFF
COALA
COALA
Coordination-CRH
Coordination-CRH
DéFI Jeunes
DéFI Jeunes
écolo j
écolo j
Empreintes
Empreintes
FCJMP
FCJMP
FEF
FEF
Jeunes cdH
Jeunes cdH
Quinoa
Quinoa
SPJ
SPJ
SVI
SVI
UEJB
UEJB
YFU
YFU


 

 
 

La jeunesse et l’Agenda Post-2015 du Développement Durable

Alors que les organisations de jeunesses s’activent au niveau local ou régional pour faire aboutir leurs projets en accompagnant les jeunes à devenir des citoyens responsables, actifs, critiques et solidaires  ; le futur des organisations de jeunesse se dessine également bien loin d’elles  : au niveau des Nations-Unies avec «  l’agenda Post-2015 du Développement durable  ».

Cet agenda va définir une ligne directrice pour la jeunesse et ses acteurs pour les prochaines décennies. Les priorités retenues orienteront, à tous les niveaux de pouvoir, les décisions politiques qui concernent la jeunesse  !

Ce fameux agenda Post-2015 du développement durable est le résultat d’une refonte des priorités des Nations-Unies, ayant pour but de concentrer les moyens et de traiter les thématiques de manière transversale.

L’enjeu est que les thématiques traitées doivent avoir un impact réel sur tous les niveaux de pouvoir  : local, national et international, notamment grâce à la participation de tous les acteurs, dont vous et votre OJ (indirectement).

Grâce à ce nouvel agenda, la jeunesse et ses organisations gagnent une occasion de peser et faire valoir leurs enjeux et priorités dans la totalité de l’agenda politique international, qui par effet de cascade, se répercutera à tous les niveaux  !

D’un point de vue contenu, l’agenda post-2015 du Développement durable doit encore être officiellement adopté et ne parle pas uniquement d’environnement et d’écologie. Jugeant que tous les enjeux sont liés, il regroupe un maximum de sujets et de priorités qui doivent être pris en compte pour donner un futur durable à notre planète et à ses habitants  : la pauvreté, l’éducation, l’égalité des genres, la santé, l’emploi pour tous, les droits humains au sens large et la lutte contre les discriminations…















Au niveau de la politique de jeunesse, les lobbyistes, les organisations de jeunesse internationales et les délégations nationales ont alors élaboré leurs priorités, qui ont été reprises par l’ONU dans un document appelé «  World Programme of Action for Youth  » (WPAY). Quinze priorités sont ainsi retenues dans le WPAY pour construire une jeunesse et un avenir «  durable  »  :

- L’éducation  : Via la garantie d’accès à l’éducation jusqu’à l’école secondaire pour tous les jeunes.
- L’emploi  : Sujet fleuve qui peut se résumer à la garantie d’accès à un emploi décent et relevant des capacités de chaque jeune.
- Faim et Pauvreté  : En dénonçant le fait que les plus touchés sont les jeunes et en réaffirmant certaines pistes de solutions non appliquées.
- Santé  : Axé sur la prévention et l’éducation à la santé dès le plus jeune âge.
- Environnement  : En affirmant que la transition vers une gestion durable et un rapport durable à l’environnement est une des principales préoccupations des jeunes à travers le monde.
- Abus de la drogue  : En faisant de la prévention auprès des jeunes, ainsi qu’une politique de réintégration à la société.
- Délinquance juvénile  : Par la prise de mesures préventives et la multiplication de programmes de prévention. Prévoir des infrastructures et des politiques qui promeuvent des activités de loisirs accessibles à tous les jeunes (notamment via l’éducation non-formelle).
- Filles et jeunes femmes  : Est une des priorités les plus importantes afin de tendre vers l’égalité homme-femme par des mesures qui touchent les jeunes dès la petite enfance.
- Une participation complète et effective des jeunes dans la vie et les décisions de la société  : Par la prise en compte de la parole des jeunes à tous les niveaux de pouvoir et de la société.
- Mondialisation  : Par la prise en compte de ses effets sur la jeunesse.
- Technologie de l’information et de la communication  : Via une garantie d’accès, une éducation à l’utilisation et une protection contre les effets pervers.
- HIV/SIDA  : Par des préventions spécifiques aux plus jeunes et des traitements accessibles à tous.
- Conflits armés  : Notamment en impliquant les jeunes dans les processus de dialogues et de maintien de la paix.
- Relations intergénérationnelles  : En faisant de la solidarité intergénérationnelle une priorité politique.

Ces priorités, aussi idéalistes soient-elles, reprennent une bonne partie des enjeux généraux de la jeunesse et doivent permettre à chaque acteur, association, travailleur ou animateur de développer sa propre approche locale de l’enjeu global.

S’il est retenu dans les résolutions du Post-2015 aux Nations-Unies, le WPAY permettra aux différentes organisations de jeunesse de revendiquer auprès de leurs autorités de tutelle de soutenir les acteurs qui sont actifs sur le sujet et de mener des politiques allant dans ce sens.

C’est donc un futur «  durable  » à toutes les échelles qu’il va falloir créer, en n’oubliant pas que tous les enjeux sont liés et que ces priorités ne représentent que des bases sur lesquelles s’appuyer pour aller plus loin… Il s’agira donc de rester attentif à l’évolution et à la concrétisation de ce dossier.

Joey Dellatte
Relie-F

 


Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Permission denied in /home/www/b82d3ad08a67822fc729473d8bda7d03/web/ecrire/inc/genie.php on line 82