Arc-en-Ciel
Arc-en-Ciel
Asmae
Asmae
BAO-Jeunesse
BAO-Jeunesse
CEF
CEF
CHEFF
CHEFF
COALA
COALA
Coordination-CRH
Coordination-CRH
DéFI Jeunes
DéFI Jeunes
écolo j
écolo j
Empreintes
Empreintes
FCJMP
FCJMP
FEF
FEF
Jeunes cdH
Jeunes cdH
Quinoa
Quinoa
SPJ
SPJ
SVI
SVI
UEJB
UEJB
YFU
YFU


 

 
 

3 millions d’euros d’économies sur les dos des élèves : le CEF n’en veut pas !

Nos ministres pensaient qu’en votant des coupes budgétaires dans l’enseignement durant l’été, elles passeraient inaperçues. Peut-être avaient-ils une insolation en votant l’austérité, une chose est sûre, le Comité des Élèves francophones (CEF) ne compte pas se laisser faire. Les jeunes s’opposent aux coupes budgétaires dans l’enseignement.

Au mois de juillet, le gouvernement a décidé de réduire de 300€ la dotation de base par élève de l’enseignement officiel.
Elle tombera donc de 1310€ à 1005€ d’ici 2016, ce qui représente une diminution des dotations de 23%.

À l’heure où les effets du boom démographique se font de plus en plus ressentir, où le coût de la rentrée scolaire reste un sérieux problème pour de nombreuses familles, où l’échec scolaire touche toujours autant de jeunes, nos ministres ont pourtant décidé de faire trois millions d’euros de restrictions budgétaires dans l’enseignement.















Ils ne manquent d’ailleurs pas d’ironie en osant justifier ces coupes budgétaires par une meilleure clé de répartition budgétaire entre les réseaux d’enseignement.
Tout ce que l’on récolte c’est un nivellement par le bas des moyens alloués à l’enseignement, pourtant déjà sous-financé.

Les élèves de l’enseignement secondaire n’en peuvent plus trop c’est trop ! Logan, un membre du CEF explique « concernant les coupes budgétaires, je trouve que ce n’est absolument pas la solution !

On instaure pour les jeunes un climat déjà des plus difficiles en les privant parfois des conditions minimales pour pouvoir apprendre correctement. Le froid dans les classes en hiver par soucis d’économie, en est un exemple parmi tant d’autres.

Et à cela s’ajoute la mesure de diminution des allocations de rentrée. Cette mesure est complètement absurde ! On prive les ménages d’un petit plus devenu indispensable à certains pour terminer le mois et permettre a leurs enfants de bien commencer l’année ».

Siska, une élève de Bruxelles s’oppose également à ces mesures d’austérité Je trouve “totalement” révoltant le fait d’enlever des millions d’euros à l’enseignement qui a déjà beaucoup de mal a s’en sortir avec ce qu’il a.

L’école est sensée être gratuite, mais tout le monde sait qu’un élève dépense facilement une centaine d’euros par an pour l’école, à cause du manque de moyens des écoles en question.

Les locaux tombent en ruines, le corps enseignant est sous-payé, les établissements manquent de matériaux, les sorties scolaires sont financées par la poche des parents, et l’état arrive encore a leur retirer de l’argent.

L’éducation est de plus en plus chère, et a ce rythme, je demande à voir si tous les enfants auront encore les moyens de se payer des études sensées être obligatoires et gratuites dans 10 ans ! »

Si c’est une bonne chose que les coupes budgétaires ne touchent pas aux salaires des professeurs, qu’en est-il pourtant des conditions d’apprentissage des élèves ?

L’enseignement et la jeunesse doivent rester une priorité, même en cas de crise économique. C’est pourquoi le CEF dit « NON aux coupes budgétaires dans l’enseignement ! »

Alice Verlinden
CEF

 


Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Permission denied in /home/www/b82d3ad08a67822fc729473d8bda7d03/web/ecrire/inc/genie.php on line 82