Arc-en-Ciel
Arc-en-Ciel
Asmae
Asmae
BAO-Jeunesse
BAO-Jeunesse
CEF
CEF
CHEFF
CHEFF
COALA
COALA
Coordination-CRH
Coordination-CRH
DéFI Jeunes
DéFI Jeunes
écolo j
écolo j
Empreintes
Empreintes
FCJMP
FCJMP
FEF
FEF
Jeunes cdH
Jeunes cdH
Quinoa
Quinoa
SPJ
SPJ
SVI
SVI
UEJB
UEJB
YFU
YFU


 

 
 

L’Université d’Eté de la FEF

Pour cette deuxième édition, qui s’est déroulée le week-end du 4 et 5 août, la FEF a choisi comme thème : « L’enseignement comme réponse à la crise ».
C’est aussi le fil rouge qu’a décidé de suivre la nouvelle équipe du Bureau de la FEF, entrée en activité le 1er août 2012.
Plus de soixante personnes, principalement issues de Conseils Etudiants, ont participé aux 6 ateliers.
La bonne ambiance était au rendez-vous. C’était là l’occasion pour des étudiants, des syndicalistes, des personnes issues de la vie politique et citoyenne de se rencontrer et d’échanger leurs points de vue. Le tout dans un cadre agréable puisque cette Université d’été de la FEF a pris place au sein du Mundo-B, à Bruxelles.

Le samedi soir, formateurs et participants étaient invités au café-débat où les jeunesses politiques francophones ont pris la parole. Trois thèmes principaux ont été discutés : l’enseignement supérieur en débat, la réforme de la participation étudiante et les élections communales 2012. Autour de plusieurs tables rondes, les différents interlocuteurs étaient confrontés en direct aux questions du public.

A la fin du week-end, l’ensemble des participants ont salué la qualité des ateliers. Tous ont tenu à souligner l’ouverture d’esprit des formateurs, prêts à discuter sans tabou. Certaines de leurs citations ont d’ailleurs été reprises sur Twitter par nos followers, avec le hashtag #UEF2012.
La FEF tient d’ailleurs à remercier : Frédéric Panier, Laurent Hanseeuw, Michaël Verbauwhede, Felipe Van Keirsbilck, Pierre Verjans, Marc Romainville, Olivier Jégou, Victor de la Fuente et Nicolas Souveton.
La conclusion de l’Université d’Eté de la FEF, parce que toutes les bonnes choses ont une fin, a eu lieu en deux temps. Victor de la Fuente, directeur de l’édition chilienne du Monde Diplomatique, a d’abord rapporté sa vision globale de l’enseignement, en expliquant notamment l’influence que la crise peut avoir sur la société et l’enseignement.
Pour lui, une société plus juste n’est pas possible tant que l’enseignement supérieur est vu et traité comme une marchandise.

David Méndez Yépez, président de la FEF, a clos l’Université d’Eté en approuvant l’analyse de Victor de la Fuente : « Notre thème est donc ’L’enseignement comme réponse à la crise’.
Mais quel enseignement ? Un enseignement public, de qualité, gratuit et accessible à tous. Ceci est la condition préalable à une non-marchandisation de notre enseignement supérieur. »

Vanessa Gohy
FEF

 


Warning: touch() [function.touch]: Utime failed: Permission denied in /home/www/b82d3ad08a67822fc729473d8bda7d03/web/ecrire/inc/genie.php on line 82